Affaire Oustaz Taïbou et cie : un réquisitoire plutôt clément pour le prédicateur

(Guinéeco.info)-Le Procureur de la République près le Tribunal de Première instance de Mafanco a requis, ce vendredi 7 avril, 18 huit mois de prison, dont 12 avec sursis, et une amende 500.000 Francs guinéens contre le prédicateur musulman Taïbou Bah et 18 mois de prison ferme et 500.000 francs d’amende contre sa femme Hafsatou Bah dans l’affaire qui les oppose au cambiste Thierno Nouhou Diallo.

Ce réquisitoire peut paraître plutôt clément pour le couple Bah, poursuivi pour escroquerie et abus de confiance portant une somme de huit milliards de francs guinéens.  L’audience de ce vendredi était consacrée aux plaidoiries. Comme les précédentes journées, on aura vu les parties se relayer à la barre pour tenter d’éclairer la religion du juge dans cette affaire pas très catholique.

Pour l’avocat du couple Bah, ses clients n’ont pas usé de fausses qualités, alors que le ministère public a tenté à ses yeux de noyer le dossier en invoquant de manœuvres frauduleuses pour présenter l’existence d’une fausse entreprise. Il rappelle dans sa plaidoirie que le juge a adressé un courrier à Thiangui-Pêche dans le but de savoir s’il y a eu une relation commerciale entre Mme Bah et cette société.

Cette société, soutient-t-il a répondu à travers un courrier que détient la cour, attestant que Mme Bah a bel et bien acheté du poisson avec elle. Pour maître Kamano ce courrier aurait pu démontrer qu’il n’y a pas eu escroquerie dans cette affaire.

Maître Moussa Diallo, un autre avocat d’Oustaz Taïbou et cie, dans une longue plaidoirie, s’est évertué à démontrer qu’il n’y a pas d’escroquerie non plus. Il a alors demandé à la présidente du tribunal de relaxer le couple Bah et de renvoyer  le ministère public et la partie civile à mieux se pourvoir.

Les avocats de la partie civile ont demandé à ce que la présidente retienne Oustaz Taïbou Bah dans les liens de la culpabilité, « parce que l’entreprise d’escroquerie construite et entretenue par le couple Bah a causé d’énormes préjudices à Thierno Nouhou Diallo » . En vertu de cela, ils ont exigé le remboursement de la dette de huit milliards de francs guinéens, le versement de six milliards de francs guinéens de dommage et intérêts à la partie civile et,  sur, que le couple reste en prison jusqu’au paiement intégral de ces montants.

Au terme d’une journée d’audience caractérisée par des débats houleux, le tribunal a mis l’affaire en délibéré pour 14 avril prochain.

Tafsir Bah

 

Print Friendly, PDF & Email

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.