Assemblée nationale guinéenne: opinions croisées sur la huitième mandature

(Guinéeco.info) : les travaux en plénière, commission ou en inter-commission de la huitième mandature ont pris fin depuis le 31 décembre 2018. Juste après la clôture de la dernière session ordinaire de l’année 2018, les présidents de trois groupes parlementaires ont croisé leurs opinions sur la huitième mandature du Parlement guinéen.

Amadou Damaro Camara du Rpg-arc-en-ciel, Deen Touré De L’Alliance Républicaine (UFR) et Fodé Oussou Fofana de libéral Démocrate (Ufdg) dressent un bilan relativement bien dans son ensemble. Le parlement guinéen, dans sa composition actuelle, compte 15 partis politiques. Sur les 114 députés élus, 113 dont seulement 26 femmes actuellement ont siégé.   La Mouvance présidentielle détient la majorité simple avec 59 élus et l’opposition, quant à elle, dispose d’une minorité de blocage de 54 députés.

« Au cours de cette session budgétaire, nous avons reçu du Gouvernement 20 textes que nous avons examinés et adoptés. Viennent s’ajouter les 220 textes adoptés au cours des sessions antérieures, soit au total 240 textes », a rappelé honorable Claude Kory Kondiano président de l’assemblée nationale à la clôture de la session consacrée à la Loi de finances initiale 2019.

« Les gens ne sont pas prêtés aux jeux comme il faut. De début à la fin nous n’avons pas pu faire une enquête parlementaire. On n’a pas pu faire une véritable mission d’information », regrette Honorable Deen Touré, de l’Alliance Républicaine (UFR). 

 « Nous avons joué notre rôle d’opposition, nous avons faits des propositions en ce qui concerne le budget et quand nous ne sommes d’accords nous dénonçons et nous sortons les faiblesses », estime Honorable Fodé Ossou Fofana président du groupe parlementaire des libéraux démocrates.

 « Il y’a eu de coups de Gueules, de propos qui ne nous honorent pas, des accusations sans fondement de certains députés à l’endroit d’autres. Mais, globalement je crois que la législature a était une bonne législature et pour l’opposition et pour la mouvance présidentielle », clame, de son côté, Honorable Amadou Damaro Camara, président du groupe parlementaire Rpg-arc-en-ciel.

La session qui vient de s’achever étant la dernière de la huitième législature guinéenne, Dr Fodé Oussou Fofana espère que des élections législatives soient organisées sans les plus brefs délais. « Nous considérons à partir de maintenant que notre mandat est fini. Les futurs députés doivent être installés le 5 avril 2019. Ce que nous demandons au gouvernement, d’organiser les législatives » plaide le parlementaire.

Mais cela passe avant par la recomposition de la nouvelle commission électorale nationale indépendante, l’organe en charge d’organiser les élections en Guinée. *

Mamoudou Boulléré Diallo

Print Friendly, PDF & Email

Share This:

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.

Laisser un commentaire