Guinée : un islamologue s’érige contre la quasi-interdiction de la polygamie

Dans un entretien qu’il a accordé à un reporter de Guineeco.info, le Pr Imourana Kaba, islamologue, vice-doyen chargé à la recherche à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, s’érige contre l’adoption en seconde lecture, par l’Assemblée nationale  du Nouveau code civil guinéen instaurant la monogamie comme la règle en matière de mariage en Guinée et la polygamie : l’exception. Pour cet enseignant-chercheur, cette loi est « inopportune ». Il invite le Président de la République, Pr Alpha Condé, à ne pas la promulguer en l’état. Lisez !

Lire la suite

Révision constitutionnelle : quelle procédure pour le constituant guinéen ?

Dans cette tribune qu’il a transmise à notre rédaction, M. Bissiriou Kandjoura, doctorant chargé d’enseignement en droit à l’université Paris Sud/Université d’Evry/ Université Paris 13, examine la procédure qui s’offre au constituant guinéen dans le cadre d’une révision constitutionnelle. Lisez son analyse.

Lire la suite

Ceux qui militent pour l’oppression, la barbarie et l’anarchie ne gagneront pas (Par Jacques Lewa Léno)

Cette tentative et les précédentes sont bien imaginées. On accuse un journaliste de trouble au moral de l’armée. Quelques jours après le pouvoir reconnaît tacitement les difficultés que rencontrent les hommes en uniforme. On accuse un journaliste d’avoir insulté toute la société guinéenne, on va jusqu’à le priver de micro pendant un mois.

Lire la suite

De quoi, ce qui se passe au Mali, porte t-il le nom? (Par Siré Sy)

Les tensions inter-ethniques, au Mali, sont les conséquences d’une cause beaucoup plus profonde et douloureuse, qui est la faillite de l’Etat Jacobin, centralisateur, accaparateur voire même corrupteur, que nos pays ont hérité comme vestige du colonialisme et ont mis du temps à le réinventer, à le re-légitimer et l’adapter à nos réalités socio-anthropologiques.

Lire la suite

Jacques Gbonimy : « L’UPG est un bien que Jean-Marie nous a légué. Nous n’avons pas le droit de le laisser mourir»

(Guineeco.info)-L’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) vient d’organiser son congrès extraordinaire à l’issue duquel, Jacques Gbonimy, anciennement Directeur du Département Formation et Accréditation(CENI), a été plébiscité pour diriger désormais les destinées du parti de feu Jean-Marie Doré qui, il faut le reconnaître, ces derniers temps, sombrait. Décidé, plus que jamais, à mériter la confiance placée en lui, ce jeune leader s’est prêté aux questions de notre confrère Bamba Bakary Gamalo.

Lire la suite

Présidentielle 2019 : Personne n’a le droit de brûler le Sénégal (Par Amadou Moustapha Gaye)

(Guineeco.info)-Les Lanceurs d’Alertes du Sénégal, très préoccupés par la situation politique en cette période d’élections présidentielles, tirent sur la sonnette d’alerte pour attirer l’attention de tous sur les menaces réelles qui planent sur notre pays. L’opinion nationale doit être avertie que le Sénégal, un pays de longue tradition démocratique, et un exemple de stabilité en Afrique, risque d’être entrainé dans une direction inquiétante qui requiert la vigilance de la communauté internationale.

Lire la suite

« Du sommet à la base, il faut bannir la corruption et les détournements de deniers publics… », estime Mamadou Houdy Bah, maire de Sangarédi

(Guineeco.info)-Dans un entretien qu’il a accordé à votre journal économique en ligne, Mamadou Hady Bah, le maire de la commune rurale de Sangarédi évoque les priorités de son équipe, tout en dénonçant le comportement de certaines sociétés minières évoluant dans sa localité. Il a estimé au  passage qu’il faut bannir la corruption et les détournements de deniers publics  des fléaux auxquels la Guinée est exposée depuis des années. Lisez !

Lire la suite

Qui a tué le journaliste El Hadj Mohamed Koula Diallo, il y a 3 ans ?

(Guineeco.info)-Le 05 février 2016, notre confrère El Hadj Mohamed Koula Diallo était abattu au siège de l’UFDG, dans l’exercice de ses fonctions. Après des enquêtes de près d’un an et demi et un procès en dents de scie de six mois, la justice guinéenne n’a pas su trouver le coupable de ce meurtre. En lieu et place, elle a condamné « un complice » : «Thiâ’nguel », à la « réclusion criminelle à perpétuité ».

Lire la suite