Education : des élèves de Conakry réclament leurs enseignants titulaires

(Guineeco.info)-Le lundi 22 octobre 2018, alors que la grève des enseignants guinéens s’enlise, des élèves des écoles publiques de Conakry ont investi les rues de la capitale guinéenne pour exiger le retour des enseignants titulaires dans les salles de classe. Ici et là, les élèves en colère se sont heurtés aux forces de sécurité qui les ont dispersés à coup de gaz lacrymogène.

Tout a commencé dans la commune de Kaloum, puis à Ratoma, notamment au Lycée de Kipé et à l’école primaire de Koloma, pour atteindre l’école de Cité de l’Air, dans la commune de Matoto. Partout, des enfants ont  barricadé la route et jeté des pierres sur des véhicules, empêchant ainsi toute circulation  sur la transversale Aéroport-Bambéto.

«  Vraiment, c’est dommage pour les élèves guinéens ! On se sait plus quoi faire, le président n’a qu’à prendre ses responsabilités pour que les enseignants retournent à l’école. Nous aussi nous un avenir et ça passe par une bonne formation. On veut étudier pour être comme eux. Les enseignants n’ont qu’à retourner en classe c’est tout ce qu’on réclame», se lamente Aissatou Baldé élève de la terminale science expérimentale au Lycée Kipé.

Pour les élèves, la stratégie de remplacement des enseignants titulaires grévistes par des contractuels opportunistes n’est pas une solution à la crise qui mine le secteur de l’éducation. D’ailleurs, la présence de ces derniers dans les écoles irrite certains élèves qui  doutent de leur compétence.

«  Nous, on fait le BEPC cette année. Si on n’étudie pas ce n’est pas bon pour nous. Depuis le matin, on est là, mais il n’y a aucun professeur. C’est pour cela les lycéens sont venus nous chercher et on est sortis pour manifester. Mais le proviseur nous a demandé de nous calmer jusqu’à demain, qu’il va régler la situation. Si on vient demain et qu’il n’y a pas de cours on va sortir manifester encore jusqu’à la reprise des cours », explique un élève de la 10e année.

Mohamed Diallo, professeur au Lycée de Kipé a réussi a calmé ses élèves. Il dit être surpris par la réaction spontanée des élèves de son établissement.

« Je ne comprends pas ce qui se passe. Même mon bureau a été saccagé par les élèves.  Alors que j’étais en classe. Les services de sécurité n’ont qu’à libérer le passage, on va rentrer. C’est mieux, car la situation est très confuse. Les enfants sont allergiques à eux», explique ce professeur visiblement paniqué.

Même situation du coté de Cité de l’air où des élèves en colère sont sortis de leur école pour barricader  la route située dans les environs. Eux aussi ne voulaient pas des nouveaux contractuels dans leurs salles de classe.

Mamoudou Boulléré Diallo.

Print Friendly, PDF & Email

Share This:

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.

Laisser un commentaire