Finances publiques: Kassory Fofana dessine les contours d’un partenariat nouveau entre les pouvoirs publics et la société civile

(Guineeco.info)-Le Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana a évoqué ce mercredi 06 mars 2019 les contours d’un partenariat nouveau entre les pouvoirs publics et la société civile dans la dynamique de l’amélioration des mécanismes des finances publiques guinéennes, a constaté un reporter de votre journal économique en ligne.

Le Présidium

S’exprimant à la clôture de l’atelier international de renforcement de capacités des acteurs de la société civile sur le processus et d’élaboration et la documentation budgétaire, le Premier ministre a salué la participation active des différentes parties prenantes à cet atelier de trois jours organisé par le ministère du Budget en partenariat avec l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire.

Selon lui, cet atelier de trois jours, marque un esprit d’ouverture à travers lequel se dessinent les contours d’un partenariat nouveau entre les pouvoirs publics et la société civile dans la dynamique de l’amélioration notable des mécanismes de pilotage des finances publiques.

« La pluralité des opinions exprimées au cours de cet atelier témoigne de la volonté commune de concertation et de dialogue pour appréhender dans les conditions optimales les défis de la réforme des finances publiques en Afrique, notamment subsaharienne », a indiqué Dr Ibrahima Kassory Fofana.

Evoquant le cas spécifique de la Guinée, le Premier ministre a rappelé que dans le cadre du PNDES, le gouvernement guinéen s’est résolument engagé à promouvoir la bonne gouvernance financière. Il promet que la société civile sera désormais impliquée dans l’ensemble du processus d’élaboration et de mise en œuvre des politiques afin d’optimiser les finances publiques.

Les participants

Dr Ibrahima Kassory estime par ailleurs que les bandits à col blanc ne dorment pas et qu’ils seraient suffisamment organisés pour « bloquer ou freiner » les différentes initiatives de réformes des autorités en place. « Je puis vous assurer que mon gouvernement est engagé à poursuivre avec détermination les réformes.

Il rappelle que dans la Déclaration de politique générale de son gouvernement qu’il a déclinée devant les élus du peuple, il s’est engagé au nom du Président de la République à concevoir et à mettre en œuvre une politique économique saine, en luttant notamment contre la corruption.

« Je remercie le ministre du Budget d’être engagé avec moi dans cette dynamique », affirme le Premier ministre Fofana, qui a souligné le cas de la Mission d’appui à la mobilisation interne (Mamri). Une structure technico politique rattachée à la Primature.

Pour le Premier ministre guinéen, son gouvernement s’est fixé pour objetif d’atteindre 20% de taux de mobilisation de ressources internes, conformément aux recommandations des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine en 2015. Il révèle qu’actuellement le taux de recettes fiscales atteint à peine 13, 5% en Guinée. Ce qui serait nettement en dessous de la moyenne sous-régionale de l’ordre de 17 à 18%

Bachir Sylla

Print Friendly, PDF & Email

Share This:

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.

Laisser un commentaire