Kory Kondiano : ‘’Avec ou sans le FMI, la Guinée doit continuer à s’ajuster’’

(Guineeco.info)-La session budgétaire devant examiner la Loi des finances initiale 2017 a été ouverte hier mercredi à l’Assemblée nationale en présence de certains membres du gouvernement et de représentants d’institutions nationales et internationales, notamment des ambassadeurs accrédités en Guinée. Une occasion pour le Président du parlement de prononcer un discours qui campe la situation économique actuelle du pays.

Selon l’honorable Kory Kondiano, le pays se trouve à un moment crucial où l’Exécutif et le Législatif  ‘’engagent  solidairement leurs responsabilités sur la politique budgétaire  et monétaire à mettre en œuvre au cours de l’année à venir pour répondre aux aspirations de la population guinéenne.

Le Président du Parlement s’est attelé par ailleurs à rappeler qu’au cours l’intersession, le Bureau de l’Assemblée nationale, élargi à la Commission des Finances, a reçu le 06 septembre la mission conjointe  FMI-Banque mondiale au terme de sa mission d’évaluation du programme économique de la Guinée dont les résultats devraient  permettre de conclure définitivement la huitième revue à fin octobre.

Les développements faits par le chef de la mission au cours de l’audience, selon lui,  augurent de bonnes perspectives.

‘’La Guinée a satisfait à tous les critères de performance, rapporte-t-il ainsi le chef de la mission des institutions de Breton Wood’’, qui aurait par ailleurs prédit que   les perspectives de croissance seront de l’ordre de 5,2%, à fin 2016, contre un taux de croissance initiale de 4,7% en termes réels

‘’Le consensus  s’est dégagé sur une croissance de 4,6%  projetée en 2017 et un taux d’inflation revu à la baisse de 9% à 8% en glissement annuel en 2017 ; ces variables ont été déterminantes dans l’élaboration du projet de budget pour 2017’’, aurait indique le chef de la mission conjointe FMI-Banque mondiale.

‘’Ce qui est, se réjouit le président de l’AN, un sentiment de soulagement, quand on a encore à l’esprit  dévastateur de la fièvre hémorragique à virus Ebola qui a pratiquement annihilé tous nos efforts de croissance’’

A en croire l’honorable Kondiano, l’assurance a été donnée au cours de cette audience, aux membres de la représentation nationale  que, les performances globales dans l’ensemble sont favorables à conclusion de la huitième revue.

Toutefois, tempère-t-il, cela ne signifie pas  que le pays va cesser de s’ajuster et de se passer du FMI.

‘En vérité, l’ajustement étant un processus permanent, celui-ci s’impose à tous les pays. C’est pour cela, argumente-t-il, que chacun de nos membres du FMI est contraint de se soumettre à son contrôle périodique au moyen de consultations au titre de l’Article IV des statuts qu’il a dûment signés. C’est donc dire qu’avec ou sans FMI, la Guinée doit, à l’instar des autres pays, continuer à s’ajuster’’, en déduit-il in fine.

Salim Diallo

 

Print Friendly, PDF & Email

Share This:

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.