La Chine raccourcit ses listes négatives pour encourager les investissements étrangers

(Guineeco.info)-Les nouvelles listes négatives de la Chine, qui ont été raccourcies pour permettre une plus grande ouverture, entreront en vigueur le 30 juillet, a annoncé le principal régulateur économique du pays. Les listes négatives identifient les secteurs dans lesquels la participation étrangère est restreinte. Les experts estiment que des listes abrégées aideront la Chine à favoriser une croissance de qualité et un meilleur climat des affaires pour les étrangers.

La Commission nationale pour le développement et la réforme (CNDR) et le ministère du Commerce ont publié dimanche deux listes négatives mises à jour pour cette année. Ces listes, destinées à être mises en œuvre à l’échelle nationale, comprennent désormais 40 règlements détaillés pour les investisseurs étrangers, contre 48 auparavant, tandis que celle destinée aux zones franches en comporte 37, contre 45 précédemment.

D’après un communiqué de presse de la CNDR, l’unilatéralisme et le protectionnisme ont entravé la mondialisation économique et les frictions commerciales ont affecté l’investissement transfrontalier, la politique de la Chine en matière d’ouverture au monde extérieur reste inchangée et continuera de faciliter l’accès au marché.

Cette décision améliore non seulement la coopération internationale, mais également le développement du pays, a indiqué le communiqué de presse. « Alors que l’économie chinoise passe à une phase de croissance de haute qualité, le pays doit ouvrir davantage son économie », a déclaré Li Gang, directeur du comité académique de l’Académie chinoise du commerce international et de la coopération économique.

« Pour élargir l’ouverture au plus haut niveau, la Chine mettra pleinement en œuvre le système de gestion du traitement national préétabli et les listes négatives pour encourager les investissements étrangers ». « En fait », a-t-il ajouté, « beaucoup de nos industries sont encore à un niveau faible à moyen sur le marché mondial. Nous devons donc prendre des mesures clés pour améliorer encore l’environnement des entreprises et élargir l’accès au marché, encourageant ainsi davantage d’investissements étrangers. Dans les secteurs de la fabrication de pointe, des services modernes et d’autres secteurs clés, cela aidera la Chine à promouvoir une croissance de haute qualité et une modernisation économique innovante ».

Les nouvelles listes ont levé les restrictions imposant à la partie chinoise de contrôler les agences de transport maritime et les gazoducs et les gaines de chauffage dans les villes de plus de 500 000 habitants. Par ailleurs, les restrictions qui faisaient que les cinémas et les institutions de courtage de spectacles devaient être contrôlés par la partie chinoise ont également été supprimées.

Grâce aux listes abrégées, le gouvernement a élargi l’accès au marché des investisseurs étrangers aux secteurs de l’agriculture, des industries extractives et de la fabrication. La liste a également levé les interdictions d’investissements étrangers dans l’exploitation des ressources fauniques, de même que l’exploration et la mise en valeur du pétrole et du gaz naturel, qui ont été limitées aux coentreprises à capitaux propres chinois/étrangers ou aux coentreprises sans prise de participation.

Sur la base de la liste nationale, la version de cette année de la liste négative des zones franches pour les investissements étrangers supprime les restrictions sur les investissements étrangers dans des domaines tels que les produits aquatiques, la pêche et l’édition.

Le 30 juin, la CNDR et le ministère du Commerce ont également publié un nouveau catalogue de l’industrie visant à encourager davantage d’investissements étrangers dans l’agriculture moderne, la fabrication de pointe, la technologie et les services modernes. Les investissements directs en Chine ont augmenté de 4% d’une année sur l’autre pour atteindre 139 milliards de dollars en 2018.

Source: Le Quotidien du Peuple en ligne/Forum Chine Afrique

Print Friendly, PDF & Email

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.

Laisser un commentaire