Les vives préoccupations d’un acteur de la filière guinéenne d’anacarde !

(Guineeco.info)-La chute vertigineuse du prix de l’anacarde sur le marché international a eu un impact négatif chez les producteurs et exportateurs qui en tiraient profit. Pour en savoir plus de cette filière qui a suscité beaucoup d’espoir en Guinée, notre reporter a rencontré, mercredi, 06 février 2019, le président de l’Association guinéenne des exportateurs d’anacarde (AGEXANA), Alpha Madjou Barry.

A l’instar des autres pays, l’année 2018, a été une année spéciale pour les producteurs et importateurs guinéens de l’anacarde dont la chute du prix sur le marché a entrainé une baisse de recettes.

Le président AGEXANA explique cette chute du prix par le retrait  des banques vietnamiennes et indiennes de cette filière en 2018. « Le prix de la tonne d’anacarde qui était 2100 dollars américains est passé à 700 dollars américains. Donc tout le monde en a en pâti », regrette Alpha Madjou Barry, précisant qu’il y a eu une surproduction sur le marché international.

Selon lui, la campagne de l’anacarde démarre en mars et finit régulièrement au mois de juin ou juillet. Pourtant, déplore-t-il, on a encore les anciens produits sur le marché. Il affirme que cet état de fait n’est pas propre qu’à la Guinée. La Côte d’Ivoire, le plus gros producteur de ce produit aurait presque 300 000 tonnes d’anacarde invendues sur le marché.

Pour cet acteur de la filière, il faut penser à améliorer la qualité de produits guinéens. « L’anacarde de la Guinée n’est pas prisé sur le marché international, car on ne traite pas bien le produit, de l’arbre à la commercialisation », fustige-t-il.

Pour lui, pour accroître cette production, il faut avoir un bon prix, un bon rendement et être sur le marché international. Pour cela, il faut qu’on améliore le produit guinéen en améliorant notamment la manière de ramasser les produits, les sécher et mettre dans les sacs jutes.

« A travers le monde, c’est en Guinée seulement qu’on place l’anacarde dans les sacs plastiques. Avec les sacs jutes l’air passe, les noix se maintiennent, on n’a pas la moisissure. Chaque année on leur explique, mais ça ne passe pas », regrette M. Barry.

Tafsir Bah

Print Friendly, PDF & Email

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.