Lolobo : la BAD finance une unité de transformation d’attiéké

(Guinéeco.info)-Lolobo est un village ivoirien du département de Yamoussoukro, dans la région des Lacs. Comme un peu partout en Côte d’Ivoire, les populations locales de ce village situé le long de la route internationale qui mène vers le Mali et la Guinée, entre autres, sont très actives dans la production artisanale de l’Athiéké.

L’attiéké, comme on le sait, est une denrée alimentaire très prisée en Afrique de l’Ouest et même au-delà. C’est le cas notamment en Guinée, où diverses qualités d’athiéké sont consommées, aussi bien dans les coins de rue que dans les restaurants de haut standing. Si les gens savent généralement que cette denrée provient du manioc, sa laborieuse chaine de production échappe au grand public.

Pour percer ce petit secret, une équipe multimédia de journalistes africains, asiatiques et américains ont été, début mai,  à la rencontre des producteurs d’Attiéké de Lolobo, sur invitation de la Banque africaine de développement. Cette institution finance en effet un projet de modernisation de la production d’athiéké dans cette localité.

L’Objectif étant d’accroitre le rendement des producteurs locaux, notamment le Groupement des femmes productrices d’athiéké, mais aussi d’aider à la mécanisation de certaines étapes de la production et à la protection de l’environnement (en n’utilisant plus les bois de chauffe), et respecter les conditions d’hygiènes requises.

Jusque-là, la production d’attiéké nécessitait un travail manuel acharné, allant de la culture du manioc à l’assiette du consommateur, en passant par un long processus d’épluchage, de broyage, de fermentation, de tamisage, de séchage, de cuisson, entre autres. Toutes choses qui peuvent prendre plusieurs jours et impliquer beaucoup de bras valides.

Avec la nouvelle plateforme financée par la BAD, les souffrances des producteurs pourraient considérablement baisser, car une bonne partie du processus de fabrication de la denrée sera mécanisée, grâce à des équipements fabriqués par des Ivoiriens.

La nouvelle unité de transformation d’attiéké de Lolobo, pas encore opérationnelle, n’est certes pas des plus modernes de Côte d’Ivoire, mais elle suscite déjà l’espoir d’un grand changement dans ce village.

Bachir Sylla, envoyé spécial

Print Friendly, PDF & Email

Share This:

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.