Mairie de Matoto : qui de Kalémodou ou de Mamadouba Tos aura le dernier mot ?

(Guineeco.info) : Le samedi 15 décembre dernier l’installation de l’exécutif communal de la mairie de Matoto, la plus grande du pays, a été brusquement interrompue par un trouble-fête, qui a semé le désordre dans la salle de vote alors qu’on faisait le décompte des voix obtenues par les deux protagonistes au poste de maire. Résultat: le processus a été interrompu et même annulé par le ministre de l’Administration du Territoire.

Selon  le décompte rapporté par plusieurs médias privées,  Kalémoudou Yanssané de l’UFDG (parti de l’opposition a obtenu 23 voix sur 45 votants. Ce que conteste le RPG-Arc-en-ciel (parti au pouvoir), qui revendique la victoire de son candidat, Mamadouba Tos Camara. Dès lors, le ministre de l’Administration du territoire a cru bon de renvoyer les deux parties dos à dos, en annulant purement et simplement cette élection qui sera reprise « les prochains jours ».

Mais pour l’UFDG, cette décision du ministre l’Administration du territoire ne repose sur aucune base légale. De ce fait le parti de Cellou Dalein Diallo n’entend se laisser faire, estimant que son candidat ayant déjà été régulièrement élu, la reprise de l’élection ne concernera que le reste des membres du conseil communal.

Hier mercredi, 20 décembre, Amadou Damaro Camara, le président du groupe parlementaire de  la majorité présidentielle à l’assemblée nationale s’est  prononcé en faveur de la reprise de élection estimant qu’elle n’a pas arrivée à son terme. « Le processus a été interrompu. Si le ministère de l’administration programme sa reprise, l’opposition aura deux choix. Soit participé ou prendre la rue », prévient Amadou Damaro Camara.

Le lundi dernier l’honorable Bakary Diakité a laissé entendre que son parti le RPG a remporté la mairie de Matoto. « Nous avons exigé de nos conseillers et alliés de nous fournir la preuve en image qu’ils ont voté pour nous. Donc nous sommes convaincu que jusqu’à preuve du contraire le maire de Matoto s’appelle Mamadouba TOS Camara. Matoto c’est le bastion imprenable du RPG. Le doyen qui a fait le décompte s’est trompé. Il a été juge et partie, par ce qu’il est de l’UFDG », argumente-t-il.

Dr Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire le libéral démocrate, s’oppose farouchement à la reprise du vote pour l’élection du maire de Matoto. Il s’en est également pris au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Général Bouréma Condé.

« Ce vote est pur et l’limpide. Kalémoudou Yanssané est le maire élu de la commune de Matoto avec 23 voix sur les 45 possible. Le ministre Bouréma Condé s’est ridiculisé en prenant un communiqué de honte. Il n’a pas qualité d’annuler une élection et même s’il en avait on n’a pas confiance en lui. Ce que nous nous demandons de lui  qu’il (le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation), de nous présentés des excuses publiques ».

En attendant de savoir qui de Kalémodou Yansané ou de Mamadouba TosCamara aura le dernier, tous les regards sont tournés vers le ministère de l’Administration du Territoire et sur les institutions habilitées à trancher pareils conflits en Guinée.

Mamoudou Boulléré Diallo

Print Friendly, PDF & Email

Share This:

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.

Laisser un commentaire