Parlement : les députés guinéens jouent les prolongations à partir de demain

(Guineeco.info)-La session des lois 2019 s’ouvrira demain vendredi 05 avril à l’Assemblée nationale. Sauf une décision de dernière minute, la quasi-totalité des députés des trois groupes parlementaires retrouveront leurs sièges à l’hémicycle. Bien que leur mandat ait expiré depuis quelques mois, un décret du Président de la République leur permet de jouer les prolongations au Parlement.   

Avec les risques de glissement de calendrier électoral en Guinée, les députés issus de l’opposition ont finalement tous décidé de ne pas créer le vide à l’Assemblée nationale et permettre à la mouvance présidentielle de faire cavalier seul. Surtout à un moment où les manœuvres du pouvoir en place pour une révision constitutionnelle et un troisième mandat pour Alpha Condé ne font plus l’ombre d’aucun doute.

Dans un entretien qu’il a accordé à un reporter de Guineeco.info, le Secrétaire général de l’Assemblée nationale a indiqué la session qui s’ouvre demain n’a aucune particularité par rapport à celles qui l’ont précédée, mis à part la prolongation du mandat des députés par décret présidentiel.

 « Des dispositions sont en train n d’être prises. Naturellement on a aménagé l’hémicycle et toutes les autres salles de travail. Les députés commencent à venir à l’Assemblée Nationale », explique Dr Mohamed Bérété.

Selon lui, gouvernement n’a encore déposé aucun projet de lois, ni une convention. Mais après la rentrée du 5 avril, il estime que dix textes qui avaient été reportés lors de la session précédente seront examinés en priorité.

Interrogé sur la possibilité de retrait de certains députés, il affirme : « C’est leur droit de  venir ou ne pas venir. De toute façon, l’Assemblée nationale fonctionne selon de considérations de quorums. Si le quorum est atteint ça ne peut pas bloquer le fonctionnement du parlement »

Par contre, il fait remarquer qu’il  y a des lois dont l’adoption nécessite la majorité de deux tiers et que si plus d’un tiers ne répondent pas à l’appel, naturellement ces lois ne pourraient pas être examinées.

« Maintenant, si le quorum pour la tenue des sessions, qui est la majorité simple, est obtenu, l’Assemblée nationale peut valablement siéger. Dans ce cas, toutes les lois ordinaires et les lois d’autorisation peuvent être examinées et adoptées en bonne et due forme», précise le Secrétaire général du Parlement guinéen.

Mamoudou Boulléré Diallo.

Print Friendly, PDF & Email

Share This:

Guineeco.info

Guinéeco.info est un site indépendant guinéen d'informations économiques et financières créé en 2016 par le journaliste Bachir Sylla. Sa vocation est de promouvoir un journalisme indépendant et rigoureux, respectueux de l'éthique et de la déontologie.

Laisser un commentaire